retrouvez nous sur facebook
locomotive 230 PLM série 2601 à 2760 devenues 230 B 1 à 160

600,00

locomotive 230 PLM série 2601 à 2760 devenues 230 B 1 à 160

600,00

4 sets de 150 €

Toujours liée à l’évolution des charges remorquées et au franchissement du seuil de Bourgogne avec sa rampe de 8 mm par mètre sur la ligne impériale, l’étude d’une nouvelle machine devint nécessaire pour remplacer les « grosses C ».
Les 20 premières unités de cette série furent mises en service au cours de l’année 1905.
Par rapport aux précédentes elles se caractérisent par : 3 essieux moteurs au lieu de 2, allongement du foyer et du diamètre du corps cylindrique pour une augmentation de puissance, foyer BELPAIRE, soupapes à charge directe, faisceau tubulaire de diamètre plus important.
Moteur compound à 4 cylindres en batterie, échappement à cône mobile avec une large cheminée.
Le bogie porteur était identique à celui des « grosses C », mais freiné.
Accouplées à des tenders de 20 m3, à partir de 1924, elles furent numérotées 230 B 1 à 160.
La puissance de ces machines était de l’ordre de 1260 CV et leur permettait avec des charges de 278 tonnes (Côte d’Azur Rapide) à 387 tonnes de soutenir une vitesse de 110 km/h de Montbard au-delà des Laumes et de passer le sommet de la rampe de Blaisy à la vitesse de 80 km/h. 

Les premières machines affectées au dépôt de Laroche effectuaient le service des trains rapides entre Paris et Dijon.
A partir de 1906 dépôts de Dijon, Lyon- Mouche, Avignon, puis Nevers,Marseille, à partir de 1912 : Ambérieu, Nîmes, Chambéry et Nice.
A partir de 1924, la livraison massive des PACIFIC les relèguent à des roulements moins durs ainsi qu’à des services d’Omnibus, Grandes lignes, semi directs, messageries et l’été au moment des grands départs express lourds dédoublés.
A partir de 1927 Les Laumes et Châlon.
En 1930, un quart de la série est garée en bon état. 

A partir de 1938, à la SNCF les affectations ne changent pas beaucoup, 9 locomotives sont transformées en 230 F par adjonction de surchauffeur.

Épure d’étude du modèle, cotes d’encombrement du réducteur.
Un modèle dont j’ai entrepris l’étude l’année dernière et pour lequel nombre de pièces sont réalisées.
Les roues sont identiques à celles de la 220 C déjà au catalogue, de même que le tender.
Un modèle qui sera dans la tradition de la marque réalisé entièrement en laiton et bronze fin.